Jusqu’où s’étend la responsabilité du DSI ?

Le DSI a en charge la mise en place de l’accès à toute l’information nécessaire à l’entreprise. Peut-on considérer que le Système d’Information (SI) de l’entreprise englobe désormais le WEB ? Tout le WEB ? Le Cloud ? Quel est le rôle du DSI ?

Il n’est plus réaliste de limiter le Système d’Information aux seules frontières de l’entreprise. Aujourd’hui, si les entreprises deviennent peu à peu étendues, le Système d’Information est depuis longtemps à dimension variable. Quelle est la nature du SI ? Quel rôle le Directeur des Systèmes d’Information (DSI) doit tenir dans ce contexte changeant ?

Les limites de l’infrastructure :

On définit souvent l’infrastructure comme le support nécessaire à la gestion du contenu. Il n’y a donc pas de limite géographique à l’infrastructure, le Système d’Information s’appuie sur des éléments d’infrastructure internes et des éléments externes. Que les serveurs soient locaux, hébergés ou virtualisés dans le CLOUD, ils constituent l’infrastructure composante « physique » du Système d’Information. Le rôle du DSI est de veiller à ce que tous les éléments de son infrastructure soient sous contrôle, disposent de redondance, qu’un SLA soit contractualisé et que l’ensemble des processus de pilotage de l’infrastructure soient réellement actifs. C’est évidemment beaucoup de contractualisation avec des tiers.

Les frontières de l’information :

La classification des informations en informations « structurées » et « non structurées » ne permet pas de fixer la frontière du SI sur le plan des informations. En effet, il est nécessaire de distinguer les informations nécessaires à la gestion, à la capitalisation en connaissance et celles qui ne le sont pas. La notion de propriété de l’information ne permet pas davantage de limiter le champ du SI. Avoir le pouvoir « d’effacer » une information assure sans doute que celle-ci est une composante du SI de l’entreprise, mais la réciproque n’est pas vraie. De nombreuses informations utilisées désormais dans le SI proviennent du WEB et sont délivrées par des WebServices aux différents logiciels de gestion. Le rôle du DSI, pour la partie information du SI, sera de garantir la disponibilité des sources d’informations externes et de capitaliser les données internes afin de parvenir à constituer le SI des informations.

Le rôle juridique du DSI dans la gouvernance :

On voit désormais le rôle prépondérant des éléments externes (infrastructures et données) dans le SI. Parmi les nombreuses expertises attendues chez un DSI, celle de la contractualisation concernant la disponibilité de toutes les ressources du SI n’est pas la moindre. D’autant que le monde de l’OPEN DATA procure de nombreuses informations mises à disposition gratuitement. La contractualisation avec les sources n’en est que plus complexe. Même si ces sources n’ont aucune raison de ne plus mettre à disposition leurs données, le DSI est celui qui doit veiller à disposer de secondes sources et qui doit vérifier la véracité des informations fournies afin de ne pas fragiliser le SI de l’entreprise.

La contractualisation de services

Face à ces nouveaux enjeux imposant un SI étendu à une entreprise étendue, le DSI doit pouvoir s’appuyer sur des experts et sur ses pairs. En effet, la contractualisation d’infrastructure ou d’information devient aujourd’hui d’abord et surtout la contractualisation de services. La mise en place de ces nouvelles relations, qui laissent de côté les approches « propriétaires », conduit à des changements importants dans la gouvernance du SI, dans le rôle d’expertise du DSI et dans la répartition des responsabilités entre l’entreprise et ses fournisseurs.

Sans aucun doute, ces évolutions récentes donnent un poids supplémentaire au DSI dans la gouvernance de l’entreprise.

:

 

 

6 réponses
  1. Olivier Roecker
    Olivier Roecker dit :

    La responsabilité de la DSI est plus étendue encore, elle doit accompagnée en support toutes les missions des autres directions de l’entreprise:
    participer aux processus commerciaux dans l’élaboration des réponses,
    assister la direction qualité dans la mise en oeuvre simple de processus,

    La Direction des Système d’Information ne doit pas être qu’un garant du bon fonctionnement du support, de l’intégrité de l’information mais doit chercher à valoriser l’information et par la même enrichir l’entreprise: devenir un centre de profits.

    Répondre
    • ariane
      ariane dit :

      Merci pour ce commentaire Olivier. Je suis complètement d’accord, il est par certains égards parmi les personnes les mieux placés pour savoir exactement comment mettre en valeur la bonne information au bon endroit !

      Répondre
  2. pierre.duran-campana
    pierre.duran-campana dit :

    Gérer les contrats est pour le DSI un des enjeux majeurs de gouvernance.
    Pourtant, le DSI hérite souvent de situation dans lesquelles bien des services n’ont pas donner lieu à contrats.
    Et ce n’est pas simple, à posteriori, de mettre en place des contrats.
    Avoir des modèles types se révèle d’une aide précieuse !

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *