Carrière de DSI

Pourquoi pas une nouvelle trajectoire ?

Carrière de DSI, quels sont les grandes tendances ?

Il n’y a pas de voie toute tracée pour embrasser la carrière de DSI. Plusieurs facteurs peuvent influer pour intégrer ou pas cette voie. Le parcours scolaire semble être tout de même le premier facteur. Il permet d’acquérir ses connaissances autour des Systèmes d’Information mais aussi de valider si on apprécie ce domaine au point d’en faire son métier.

Ensuite, l’entrée dans la vie active est propre à chacun. « J’ai commencé ma carrière en tant que commercial. Explique Olivier Couvrecelle, DSI. Rien à voir avec l’informatique. Après quelques années et le constat que ce ne serait par forcément ma voie, j’ai eu l’opportunité d’intégrer une filiale d’un Groupe Industriel pour diriger la mise en place d’un ERP. Attiré par le challenge et renforcé par la réussite du projet, j’ai pris alors conscience que cette voie serait la mienne. Depuis, j’ai passé une vingtaine d’années en tant que DSI dans différents domaines d’activité, principalement au sein de PME et ETI. »

Généralement, un DSI reste en poste 5 ans environ. A chaque changement de poste, on valorise principalement sa précédente expérience.

Qu’en est-il de l’évolution de carrière ?

Si un DSI n’atteint pas un certain niveau de management à un certain âge, il devient alors difficile de se positionner sur un nouveau poste. En effet, la concurrence veut que les places pour les postes de management et donc de DSI soient chères !
En France, contrairement au contexte anglo-saxon, il est difficile de changer de poste après un certain âge si on ne dispose pas d’un certain niveau de diplômes. Les trajectoires sont aussi différentes selon un parcours dans un grand Groupe ou dans une PME.

Pour évoluer et maintenir son niveau de compétence, il est impératif de rester dans une dynamique de changement, d’être mobile sur le marché. « L’une des solutions est de changer de société régulièrement pour s’épanouir. Ça a été mon cas » Comme en témoigne Olivier Couvrecelle.

Comment garder son enthousiasme, garder des perspectives, et rompre avec une « forme d’isolement » que l’on peut parfois ressentir en tant que DSI ?

« Après plusieurs années en tant que DSI à temps plein, j’ai découvert la solution du Temps Partagé Augmenté® , qui implique une gestion de la conduite du changement permanente. Être DSI à Temps Partagé Augmenté® est pour moi une excellente solution !

Au sein de Référence DSI, c’est une équipe de près de 50 DSI que j’ai rejoint. Nous travaillons tous pour des PME et/ou ETI. C’est un réseau très solidaire, qui nous permet entre nous d’échanger, de confronter nos expériences, et de trouver des solutions ou des pistes de solution, très rapidement grâce à notre réseau interne.

Nous capitalisons aussi sur notre savoir-faire. C’est une manière de gagner et de faire gagner un temps extrêmement précieux, dans nos missions, avec des démarches bien documentées, des process éprouvés. Tout ceci, nous permet d’aller plus vite et plus loin avec les entreprises dans lesquelles nous sommes le DSI.

Tout ce travail collaboratif, cette valorisation de nos expériences, sont une richesse que le Groupe Référence fait fructifier au bénéfice de ses clients » Témoigne Olivier Couvrecelle

Rédaction réalisée avec Olivier Couvrecelle,

DSI à Temps Partagé Augmenté® chez Référence DSI