[Infrastructures] Dirigeants : le coût de la panne ?

Au sein de votre entreprise, l’informatique est omniprésente : Comptes clients, commandes, stocks, factures, tout est lié à son bon fonctionnement. Et jusqu’ici, tout semble fonctionner parfaitement, l’ensemble est sous contrôle, vous ne faites face à aucune difficulté particulière. Vous n’avez de ce fait aucune inquiétude à avoir.

Pas d’inquiétude à avoir… En êtes-vous sûrs ?

Que se passe-t-il si un serveur tombe en panne ? Si votre réseau tombe en panne voir si un début d’incendie intervient dans la salle serveur ? Combien de temps immobilisez-vous alors votre entreprise ? Pendant combien de temps vos clients seront-ils sans nouvelle ? Economiquement, quel est l’enjeu ?

Pas de solution Deus ex machina à espérer, mais le recours à un expert en SI et beaucoup de pragmatisme sont indispensables. Votre infrastructure est la colonne (vertébrale) matérielle nécessaire au bon fonctionnement de vos outils informatiques. Trop souvent, elle est construite de façon opportuniste, sans approche globale concernant son adéquation avec les capacités et objectifs de votre entreprise.

Partons d’un exemple simple : Vous faîtes de la vente de produits en magasin et en ligne. Vous avez un ERP, une base de données, deux salles informatiques pour la redondance et des moyens de sauvegardes. Une situation complète et efficace au premier regard. Mais, creusons un peu plus …

Vos deux salles informatiques sont dédiées aux serveurs de production et de secours. Au fil du temps, le câblage des serveurs se fait plus ou moins hâtivement : des fibres sont tendues entre les baies, les câbles réseaux s’enchevêtrent, vous disposez des multiprises temporaires pour alimenter le matériel actif. Vos salles vous servent également à stocker quelques objets pratiques : les cartons des dernières livraisons d’ordinateurs, les matériels obsolètes, les manuels papiers, quelques produits de nettoyage, … Autant dire tout un environnement propice à la coupure partielle ou totale de votre système d’information. Jusqu’au risque de destruction totale par incendie.

Mais peut-être ne vous reconnaissez-vous pas dans cette situation. Vos salles sont entretenues et bien climatisées, vous ne vous exposez pas directement à ces risques. Cependant, avez-vous pensé à surveiller l’aspect contention calorique des salles en installant des alarmes à deux seuils sur les serveurs et la climatisation ?

Non ? Vous vous demandez pourquoi faire ?

Imaginons : En plein été, votre climatisation tombe en panne un vendredi soir à 23 heures. Vous arrivez le lundi matin à 8 heures et constatez que l’informatique ne fonctionne plus. Au mieux, les processeurs dissipant énormément de calories, vous avez grillé vos serveurs. Au pire, un incendie a eu lieu en votre absence.

Êtes-vous alors en situation de continuer votre activité ?

Encore une fois, très prévoyant, vous avez déjà installé des alarmes et des sauvegardes quotidiennes contrôlées, votre activité n’a aucun risque d’être interrompue. Vous stockez ces sauvegardes à minima dans un coffre ignifugé en interne,  à maxima accompagné d’une copie en externe.

Une question survient : Combien de temps vous faut-il pour remettre en activité votre entreprise à partir de ces sauvegardes ? 1 heure, 3 jours, 2 semaines, plus ? Avez-vous déjà testé un plan de reprise d’activités ?

Ces situations, en tant que DSI à temps partagé, nous les rencontrons régulièrement chez nos clients. Parés à toutes éventualités, nous aidons à mettre en place des solutions simples et efficaces pour prévenir l’ensemble de ces risques. Notre principal objectif  est de répondre aux besoins de performance et de continuité de service des entreprises avec leur système d’information.

Alors, quel serait le coût de la panne dans votre entreprise ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *