Réseaux sociaux

Le RSE : le nouveau moyen de communication pour gérer un projet ?

Le RSE, Réseau Social d’Entreprise, est une sorte de Facebook privé pour l’entreprise. Aujourd’hui, toute entreprise se doit de posséder son RSE et nombre d’outils de partage de données possèdent un RSE. Néanmoins, au sein d’une PME, quels peuvent être les usages ?

Comment centraliser l’information? Mail Vs RSE

Le RSE permet le partage de documents et d’informations entre différentes personnes.

Aujourd’hui, le partage d’informations se fait via un mail envoyé en copie à tous les destinataires. Chacun répond avec ses commentaires, générant ainsi autant de mails pour au final se retrouver avec une dizaine de mails traitant le sujet sans ordre d’importance ni de chronologie.

Dans la gestion d’un projet, ce type de communication nécessite de faire régulièrement des comités de projet afin de centraliser l’information pour la partager et la qualifier.

Avec un RSE, l’information ou le document sont ‘postés’ sur un ‘mur’ et visibles par tous. Chacun peut alors faire des commentaires qui sont centralisés en un point avec l’information originale et affichés dans un ordre chronologique. L’information est accessible simplement et de façon ludique. Autant d’arguments capables de convaincre les plus réticents.

Il est de plus possible de ‘tagger’ les conversations et de les ranger par thèmes. La recherche devient alors très simple et immédiate.

La gestion d’un projet demande de la coordination, de la communication et du formalisme.

Mettre un RSE au service d’un projet devient alors une évidence.

Comment ça marche?

Tous les documents sont centralisés, archivés avec des tags de façon à être facilement retrouvés et consultables.

Chacun poste ses avancées dans le développement du projet. D’autres peuvent répondre ou commenter. Les discutions sont également ‘taggées’ de façon à être retrouvées facilement.

L’ensemble des données du projet est centralisé dans un outil unique.

En phase de test, une personne lance un test, donne les paramètres, d’autres peuvent interagir, ajuster ou commenter quasiment ‘en direct’.

Avec le RSE, tous les acteurs sont en permanence autour de la table.

Chacun étant au courant de l’avancée du projet, les comités peuvent s’espacer et un rythme est naturellement donné au projet.

Le RSE, une nouvelle façon de manager un projet…

 

6 réponses
  1. Vincent DENOIS
    Vincent DENOIS dit :

    D’accord sur le principe : vos remarques sont pleines de bons sens. Mais comment implanter un RSE quand la culture de l’Entreprise ne s’y prête pas, comment provoquer le changement nécessaire ?

    Quelles solutions avez vous utilisées et dans quel contexte ?

    Répondre
    • Bruno RACADOT
      Bruno RACADOT dit :

      Je pense qu’il faut dans un premier temps bien expliquer les avantages du RSE, le temps que l’on peut gagner à gérer un projet avec cette méthode. Il faut aussi prendre un outil simple d’utilisation.
      Ensuite, il est important de le faire vivre, de publier, de répondre aux commentaires des uns et des autres.
      Mais c’est surtout le côté ludique (type Facebook) qui a fait mouche dans des contextes à priori peu réceptif.
      Les utilisateurs se sont très vite approprié l’outil.

      Répondre
  2. Olivier Roecker
    Olivier Roecker dit :

    Oui, le RSE est moyen de communiquer dans un projet bien plus efficace qu’un système de messagerie. Mais il ne doit pas devenir la nouvelle martingale des projets par des directeurs de projet comme l’on été en leurs temps les plannings de Gantt, les systèmes qualités..
    Force est de constater que les usages ne sont pas encore aboutis, les utilisateurs oublient que des outils gérant les troubles tickets, les calendriers, les Gestions électroniques de documents sont complémentaires à la bonne réussite d’un projet.

    Répondre
  3. DURAND
    DURAND dit :

    Souvent utilisé comme « machine à café » pour les sites distants ou partage de connaissance et brainstorming d’idée, bonne idée de mettre un RSE comme liant d’un projet,

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *