Le dirigeant et le SI sur soi

Dirigeant, le SI sur soi en permanence, must ou nécessité ?

Le rythme du monde s’accélère, c’est un fait. Il suffit de regarder un match de foot ou de rugby, un film des années 70 voire 80 pour s’en persuader si nécessaire. Rester compétitif implique donc d’avoir accès à l’information dans les meilleurs délais.

Avant de parler de mobilité, de s’attarder sur les mérites comparés d’un Ipad, d’une tablette Android, d’un PC portable ou d’un Smartphone, de montrer mes crocs acérés en tout bon DSI que je m’efforce d’être en parlant de sécurité, j’aimerais d’abord que l’on se pose la question du Système d’Information du dirigeant.

Avant de glisser son Système d’Information dans sa poche, nous avons peut-être intérêt à mieux l’appréhender, histoire de vérifier qu’il va y rentrer sans trop la déformer. En l’occurrence, son costume étant neuf et de bonne facture notre dirigeant nous en voudrait!

Du dirigeant de PME, voire de TPE, au dirigeant du SBF120, si tous nos dirigeants d’entreprise ont quelque chose en commun, c’est un usage continu de la messagerie et du téléphone. Ouf ! Pour le costume ça ira, pour la sécurité, c’est une autre histoire… Ne vous  inquiétez pas, nous aborderons ce sujet dans cet article.

En deuxième point, notre Dirigeant a besoin de rester connecté sur le monde, plus précisément sur son écosystème. Internet, les réseaux sociaux professionnels sont ce lien, et constituent le canal d’accès aux informations sectorielles, financières, marketing et concurrentielles qui nourrissent notre  Dirigeant.

 

Ces 2 composants de base étant bien intégrés, la suite se complique !

Etudions le cas du dirigeant dont l’interface homme machine s’appelle Caroline ou Nathalie : elle propose une fonction de reconnaissance vocale inégalable de 8h du matin à 22h ; elle sait apporter avec diligence une réponse à toutes les questions ou presque : du CA du jour à la balance âgée, en passant par la dernière version du compte rendu D’AG.

Notre problème n’est plus le Système d’Information dans la poche de notre Dirigeant, mais le Système d’Information de son assistante. Il reste donc entier.

Basculons sur une autre typologie de dirigeant : le « Geek » voire le « globe-trotter soumis au Jet Lag ». Le point clé, pour le dirigeant en règle générale, est rarement de lui donner accès aux systèmes transactionnels de l’entreprise (ERP et autres logiciels de gestion) mais, plus souvent, de lui donner accès aux systèmes décisionnels de l’entreprise. Sauf pour le dirigeant en perpétuel déplacement, nous sommes dans la délivrance de l’information anti anxiogène : CA quotidien, nombre de commandes…  Mais ce type d’application ne doit pas être dévalorisée, elle crée plus de valeur qu’une dose de Maalox ! Elle est en effet un lien direct, constant, entre le dirigeant et les équipes opérationnelles, c’est-à-dire les acteurs responsables des chiffres délivrés.

Le perpétuel globe-trotter devra en outre avoir accès aux ressources de types fichiers bureautiques (comptes-rendus, budgets, présentations…)

Les Device Mobiles !

Le device mobile : Smartphone, tablette, ou PC ultra portable est, dans ce cadre, le réceptacle d’une somme d’informations particulièrement sensibles. En effet, ces informations sont, par définition, structurées pour être directement interprétables et riches. Elles sont signifiantes par rapport à la stratégie de l’entreprise. Tout point d’accès à une information sensible devant être sécurisé, le DSI se doit d’être particulièrement vigilant, quand le Dirigeant peut être parfois particulièrement négligeant.

En informatique, la sécurité est trop souvent synonyme de contraintes. Changements de mots de passes, mots de passes complexes et multiples, architectures absconses, VPN, proxys, certificats, sont autant de contraintes que notre Dirigeant exècre ou que nos devices ignorent parfois. Cryptage et réinitialisation à distance ou sur double mot de passe après une période d’inactivité sont les  précautions minimales à prendre.

 

3 réponses
  1. Christophe MOULINIE
    Christophe MOULINIE dit :

    cet article met également en valeur l’adaptabilité de notre DSI de PME face à son dirigeant et à ses besoins d’information. Et qui dit adaptabilité du DSI dit aussi adaptabilité du SI, ce qui sous entend qu’il a été bien conçu.

    Répondre
  2. philippe.tronc
    philippe.tronc dit :

    Je cherche toujours le mot de passe de Caroline ou de Nathalie…Au delà de ces considération douteuses, cet article montre combien Sisyphe avait raison de s’inquiéter jour après jour de la sécurité du système d’informations… Attention et efforts au quotidien, sans relâche…
    A appuyer sur une analyse aigüe de la criticité des informations propagées???

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *